La technologie de «l'Eye-Tracking », aussi appelée « Oculométrie » en français, est utilisée depuis des années dans le marketing mais aussi avec des sites internet ou bien encore en médecine. Cette technologie de suivi des mouvements du regard est désormais de plus en plus utilisée en réalité virtuelle pour améliorer différents aspects de celle-ci. Cette technique permet de savoir avec précision où regarde l’utilisateur, ce qu’il voit et ce qu’il ne voit pas.

La technologie de l'Eye-Tracking est de plus en plus utilisée par les professionnels du marketing. Cette technique permet effectivement de mesurer l’impact de la position d’une publicité ou d’un message dans un environnement. Certains sites internet l’utilisent aussi afin de comprendre comment l’œil humain interagit avec un site internet, quelles sont les zones que l’utilisateur regarde le plus et a contrario celles qui ne l'intéresse pas.

Cela permet d’optimiser la disposition d’un site web par exemple.

Existe-t-il des risques ?

Les alertes ont commencé à surgir du côté de la vie privée. En effet, à partir de la façon dont votre regard se fixe sur une zone, des couleurs, des personnes ou encore des publicités, il serait possible de construire un fichier incroyablement détaillé concernant les utilisateurs. On peut comparer cela à l’installation d’un keylogger qui enregistrerait toutes vos actions sur votre ordinateur.

Et pourtant le respect de la vie privée est un aspect très important de n’importe quelle nouvelle technologie.

Par ailleurs, certains experts imaginent déjà la reproduction d’une « bulle » à l’intérieur de la Réalité Virtuelle, comme pour Facebook. Vous vous retrouveriez alors bloqués dans des univers personnalisés mais aussi limités en termes de points de vue, donnant une vision biaisée des informations (cf la page sur "la chambre d'écho ou bubble filters").

Addiction smartphone eye tracking

"L'eye-tracking"

AFP - Agence de presse

Addiction smartphone eye tracking

L'Eye-tracking